Le Comptoir Charcuteries et Vins

27 Feb


Récemment, j’ai été bruncher au Comptoir Charcuteries et Vins, nommé l’un des dix meilleurs nouveaux restaurants au Canada en 2011 par Sarah Musgrave pour le magazine en Route,  avec trois amis blogueurs: MtlBrunch, The Sassy Foodophile, et The Gluttoners.

On pouvait s’y attendre: le resto est bondé de gens, l’endroit est animé, même un peu bruyant. Les serveurs, bien occupés, prennent le temps de nous installer, mais ne reviennent pas nous voir pendant un assez long moment. En tout, on attend à peu près 1h15 avant de pouvoir commencer à manger.

Je choisi les œufs brouillés au canard fumé avec truffe, croutons et cresson (14$). Pour sa part, MtlBrunch opte pour le sandwich pressé de cotechino avec œuf tourné, tomate et mayonnaise au citron confit (12$), tandis que The Sassy Foodophile s’aventure avec le boudin noir, servi avec une salade de haricot et un œuf frit (14$), et The Gluttoners commande le tartare de saumon avec salade de pommes de terre, fenouil, œuf miroir et purée d’herbes (15$).

On s’encourage l’un l’autre et on commande tous les quatre un chocolat chaud aux épices (5$), qui, soit dit en passant, est succulent, épais, onctueux, épicé avec subtilité et justesse - vraiment, il vaut le détour.

Mes œufs, par contre, sont malheureusement décevants. Ils n’ont pas la consistance voulue (voir: petit lac au fond de l’assiette), et ils ont un goût très lourd, du genre qui colle au palet; je sais pas bien que le canard et la truffe sont deux ingrédients assez imposants, mais je m’attendais à ce qu’ils soient combinés avec plus de finesse – surtout à l’heure du déjeuner!

On est tous d’accord pour dire que les quatre mets sont tous plutôt originaux mais que le boudin de The Sassy Foodophile est le meilleur des quatre, et le mien, probablement le moins réussi. The Gluttoners trouve son tartare rafraîchissant, intéressant, mais pas particulièrement impressionant, tandis que MtlBrunch a beaucoup de misère à manger (et à partager!) son sandwich, mais ne se pas plaint du goût.

Faut dire aussi que les assiettes ne sont pas énormes. Alors, pas de surprise, on a tous assez faim pour un dessert – après tout, quatre amoureux de bouffe, ça mange! Mais on ne se rend pas compte qu’il est maintenant passé 14h, et que la cuisine est donc fermée, ce que le serveur nous explique gentiment… avant de revenir nous voir quelques instants plus tard, après en avoir discuté avec ses collègues, pour nous dire que la cuisine se fera un plaisir de nous préparer quelques desserts! Rendus là, on est presque certains qu’ils nous chouchoutent: peut-être qu’ils ont remarqué les caméras?

Alors, pour le dessert, je partage la très bonne brioche aux pommes caramélisées, servie avec raisin et crème sure à la cannelle (8$) avec MtlBrunch et The Sassy Foodophile, alors que The Gluttoners dévore à lui seul le lemon curd avec crumble aux pacanes et meringue à la vanille (7$). Je suis tout à fait satisfaite de mon dessert, et je quitte donc le resto sur une bonne note.

Peut-être que le resto a encore un peu de misère à s’ajuster à cette bouffée de popularité, ou peut-être que le brunch n’est pas leur meilleur service, mais grâce aux prix très raisonnables, à l’originalité du menu (qui change assez fréquemment), et au décor chaleureux, j’ai bien hâte de retourner au Comptoir… surtout que je n’ai pas encore goûté à leurs charcuteries, ni même consulté leur carte de vins!

Leonard apprécie l'effort.

Le Comptoir on Urbanspoon